Assemblée Générale du Club BFG  - Pentecôte 2018

 

Direction La Dordogne pour la 36ème Assemblée Générale du Club. Nous prenons la route ce jeudi 17 mai pour rejoindre Le Buisson de Cadouin en  Périgord. La distance étant un peu longue et voulant profiter de ce long weekend, nous avons prévu de nous arrêter à Celon, à coté d’Argenton-sur-Creuse, lieu d’un rassemblement BFG en novembre 2016. Nous avions réservé une chambre d’hôte. L’accueil y fut des plus convivial et charmant par Martin et Kathy. C’est  une adresse à retenir si vous passez par là. (Le Canard au Parapluie Rouge 3, rue des Rollets à Celonwww.lecanardbandb.com – 02 54 25 30 08).

Etant arrivé en fin d’après-midi, nous sommes allés visiter le village de Gargilesse. Georges Sand venait s’y ressourcer auprès d’un ami artiste-peintre. Vous pouvez y visiter sa maison. Vous pouvez  également découvrir un superbe château des 12ème et 18ème siècles. Celui-ci est devenu une galerie d’art. Il ne faut pas  manquer de visiter l’église romane. Vous y trouverez une crypte ornée de peintures et de vitraux du 12ème siècle. Certains objets du mobilier dateraient des Croisades. Nous avons ensuite pris la direction du barrage et du lac d’Eguzon. Un superbe point de vue.   Puis nous sommes  retournés prendre le repas en compagnie de nos hôtes.

Vendredi matin, après un copieux petit-déjeuner, nous avons fait le choix de prendre les petites routes de la région, pour rejoindre notre destination. Ce fut l’occasion de visiter le site du village martyr d’Oradour-sur-Glane. Ce village a été totalement incendié et détruit le 10 juin 1944, par la Panzerdivision « Das Reich » de la Waffen SS. 642 Hommes, femmes et enfants y furent massacrés dans des circonstances ignobles. Les femmes et les enfants avaient été emmenés dans l’église du village pour y être asphyxiés et brulés. Les hommes ont été dirigés vers des sites (granges, hangars, …) d’où ils ne pouvaient s’échapper pour y être mitraillés et incendiés.  A l’issue de cette visite, nous avons repris la route pour arriver au centre de vacances de Fontenille où nous accueillaient les premiers BFGistes arrivés ainsi que Marie-Jo et Olivier, les organisateurs du week-end.

A l’issue des formalités d’inscription, nous sommes allés nous installer. Le site est composé de nombreux bâtiments d’hébergement et de restauration. Une fois les bagages déposés, nous avons rejoint nos amis. Au cours de ces échanges, certains récupèrent des pièces rares comme des tableaux de bord MF…Nous sommes, ainsi, vite parvenus à l’heure de l’apéro puis du repas.

Après une bonne nuit et un bon petit déjeuner, il était l’heure de partir vers la Filature de Belvés. Celle-ci a fonctionné jusque dans les années 1990. Elle est, aujourd’hui, spécialisée dans la fabrication du feutre. Nous visitons ainsi les différentes salles d’ensimage, de fabrication du fil de laine…A l’issue de la visite des locaux, nous partons découvrir  le jardin d’eau et le jardin naturel, tout à côté du moulin. Douze heures tapantes, nous passons à table.

Cet après-midi, notre route nous guidera, le long de la Vallée de la Dordogne pour parvenir à la Bastide de Domme. Créée vers 1281, par Philippe III, cette commune, perchée à un peu plus de 200 mètres d’altitude, est protégée par une fortification sur son pourtour. Nous avons « quartier libre » pour visiter le village. Vers 16 heures, nous partons rejoindre les membres du club Motobécane à Saint Julien. Ceux-ci effectuent un rassemblement en Dordogne et nous ont invités à les retrouver pour admirer une très belle exposition de machines ainsi que les voir revenir de leur balade touristique. La place du village est tout juste pour contenir l’ensemble des belles réalisations mécaniques françaises (BFG, Motobécane, Motoconfort, Peugeot, …). Il est 18 heures quand nous quittons nos amis.

Arrivés sur le site de Fontenille, nous retrouvons Max, qui est à la recherche d’un gicleur…Cela l’occupera tout le weekend…Même si des tentatives d’adaptations mécaniques seront réalisées, il lui faudra tout de même cette pièce à l’issue du weekend…

Au cours du repas et avant le dessert, le Président remettra les cadeaux du Challenge BFG. La soirée se terminera doucement avec les traditionnelles dégustations de mixtures venues des quatre coins de France…

Dimanche matin, le moment sérieux du weekend. Il est 9 h et l’Assemblée Générale de l’Association débute. Les différents orateurs nous donnent toutes les informations relatives à l’association. Je laisse au Président l’avantage de rédiger le compte rendu de cette assemblée. A l’issue de cette réunion, nous rejoindrons le stand de vente des « accessoires BFG », l’apéro puis le repas.  Après ce moment de convivialité, nous prendrons la route du Musée Agricole et Automobile de Salviac. Les organisateurs nous ont emmenés sur de très belles routes pour rejoindre ce coin du Lot. C’est Benoit Jouclar, Alain Fournier et une équipe de bénévoles qui nous ont accueillis pour cet après-midi. Nous nous promènerons et remonterons le temps avec eux dans les différents recoins du musée.  Ce sont plus de 6000 m2 de terrain qui sont occupés par des tracteurs, des motoculteurs, des automobiles, des camions, des vélos et des motos. Nous aurons même droit à une démonstration un peu folle de grand bi et de vélo « géant ». Un gouter a ensuite été servi à l’issue de la visite par nos G.O. Marie-Jo et Olivier.

Nous avons ensuite retrouvé le site de Fontenille pour l’apéro et le repas.

Lundi matin, Max a trouvé un gicleur…Il est encore tôt avant la balade. Une petite séance de mécanique s’impose. Démontage du gicleur sur la moto de Jean-Claude. Remontage sur la moto de Max. Puis essais et départ pour lui, vers le Sud. Les performances de la BFG retrouvées vaudront un courrier de la Gendarmerie à notre ami. Il participera ainsi au bon entretien de la voirie… Ca, c’est ce que disent nos élus à propos de l’utilisation de nos deniers collectés grâce aux radars.

Mais revenons à notre matinée de lundi, nous avons rejoint le groupe à Limeuil, joyau du Périgord, disent les guides touristiques,  pour une visite de cette superbe cité médiévale à la confluence de la Vézére et de la Dordogne. Nous avons ainsi parcouru les ruelles et voyettes (cela se dit dans le Nord, à propos des chemins étroits…), puis les jardins panoramiques pour retrouver nos motos sur le parking à l’entrée du village classé parmi les plus beaux de France. Puis vint l’heure de regagner notre gite du weekend, pour un dernier repas dans cette belle région de Dordogne que nous avons découvert grâce aux organisateurs de cette belle réunion de BFG. A l’issue du repas, la route nous attendait pour rejoindre le Nord…

Sylvie et Eric